Rechercher

Qu'est-ce qu'un fascia?

Dans mes consultations, je parle souvent de fascia. Je vous explique ici, un peu plus précisément ce que c’est!


Pour mieux visualiser à quoi cela ressemble, il faut observer la membrane blanche et translucide sur une poitrine de poulet. C’est un beau fascia qui recouvre le muscle et qui est relié au tendon. Cette membrane fibreuse et gélatineuse sert à protéger et réparer le corps grâce à son élasticité.


Présent partout dans notre corps, cet assemblage de tissus mous forme et façonne le corps.

Il relie les différentes structures entre elles, en étant présent sous la peau, et en entourant les os, les muscles, les viscères pour que tout reste connecté. Quand on dit que le corps forme un tout, c’est vrai!

Au niveau microscopique, il faut imaginer une toile d’araignée mais en 3 D, avec des filaments plus ou moins organisés suivant les types de fascias (trois types de fascias qui diffèrent par leur composition, leur localisation et leur fonction). Les fascias sont surtout composés de cellules, de fibres élastiques et de beaucoup d’eau. Un fascia bien humide est un tissu heureux qui est mobile, élastique et visqueux. À l’inverse, s’il est peu hydraté, il devient collant et cassant. Il est donc important de boire assez d’eau.


Tout ce beau réseau est interconnecté, enveloppant chaque structure et maintenant le tout pour éviter que les organes ne s'affaissent par un jeu très précis de forces et contre-forces de compressions et de tensions. Les contraintes mécaniques sont ainsi réparties sur la totalité de la structure et non sur une seule zone trop précise. En bougeant, on soumet notre corps à la gravité de différentes façons mais ce n’est pas grave car les fascias sont en mouvement et en réorganisation perpétuelle...


Pendant très longtemps les chercheurs ont sous-estimé leurs fonctions en pensant que c’était de simples enveloppes dont il fallait se débarrasser pour étudier les vraies affaires. Nous savons maintenant à quel point ils sont importants!

Il faut savoir, par exemple, que les fascias ont dix fois plus de terminaisons nerveuses que les muscles. Ils sont en contact direct avec notre système nerveux pour transmettre des douleurs, ils réagissent à l’inflammation et au stress émotionnel. Ainsi, une personne ayant eu un traumatisme ou subissant un niveau élevé de stress verra sa perception de la douleur augmenter. Vraiment fascinant!



Image de EndovivoProductions



Pratiquer une activité physique régulière et dosée est primordial pour maintenir les fascias souples et en bonne santé. Des personnes dont un membre a été immobilisé dans un plâtre pendant quelques semaines ont été étudiés. Lorsque le plâtre a été retiré, le manque de mobilité globale du membre a été attribué en partie aux fascias. Il est donc important d’être actif plutôt que sédentaire et de s’offrir du temps de repos pour permettre la régénération tissulaire du corps humain.

La méditation, la pleine conscience, la cohérence cardiaque sont des outils intéressants pour garder le stress du quotidien sous contrôle et épargner les fascias. Des étirements bien exécutés permettent également de réduire les fibroses et l’inflammation qui nuisent particulièrement à la bonne santé des fascias.



Pour conclure, retenons que pour prendre soin de nos fascias il faut bouger régulièrement (sans faire d’excès), s’étirer doucement, éviter le stress et bien boire. Si malgré cela les tensions persistent, un rendez-vous en ostéopathie peut vous aider!





82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout